01 48 83 00 52

Agence de Saint-Maur-des-Fossés

09 86 56 38 00

Agence de Créteil

Vous êtes infirmier(e) libérale, quid en cas d’arrêt de travail ?

Les infirmiers, des professionnels de la santé essentiels ! 

Les infirmiers sont des professionnels de la santé qui jouent un rôle essentiel dans les soins aux patients. Ils sont souvent considérés comme le cœur et l’âme de l’équipe de soins de santé, car ils passent le plus de temps avec les patients et sont souvent les premiers à détecter les signes de problèmes de santé.

Les infirmiers travaillent dans de nombreux contextes différents, notamment les hôpitaux, les cliniques, les cabinets médicaux, les établissements de soins de longue durée, les écoles et les entreprises.

Mais qui prend soin de vous ? 

Depuis le 1er juillet 2021, si votre état de santé ne vous permet pas de reprendre votre activité et que votre médecin vous a prescrit un arrêt de travail, vous pouvez percevoir des indemnités journalières après un délai de carence de 3 jours. Elles sont calculées à partir de vos revenus cotisés et sont versées tous les 14 jours en moyenne pour une durée maximum de 90 jours.

 Pour percevoir ces indemnités journalières de l’Assurance Maladie, Quelles sont les conditions ?

  • vous êtes dans l’incapacité temporaire de continuer ou de reprendre votre activité libérale pour cause de maladie ou d’accident ;
  • vous avez un arrêt de travail prescrit par votre médecin traitant ayant constaté cette incapacité de continuer ou de reprendre cette activité ;
  • vous devez justifier d’au moins 12 mois d’affiliation continus dans votre activité.

Vous percevrez une indemnité journalière égale à 1/730e (soit 50% ) de votre revenu d’activité annuel moyen.  Dès votre 4e jour d’arrêt de travail, les indemnités journalières vous sont dues..

Votre revenu d’activité annuel moyen sera calculé sur la moyenne de vos revenus cotisés des 3 années civiles précédant la date de votre arrêt de travail.

La moyenne de vos revenus pris en compte est plafonnée à 3 fois le montant du plafond annuel de la sécurité sociale, soit 41 136€ bruts au 1er janvier 2022. Votre indemnité journalière ne pourra pas excéder le montant maximum de 169,05 € bruts même si votre revenu d’activité annuel moyen est supérieur à ce plafond.

 Les indemnités journalières versées par la CARPIMKO

Au-delà de 90 jours, c’est la caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO) qui pourra prendre le relai pour votre indemnisation.

La CARPIMKO vous versera une indemnité de 55,44 € depuis 2021 par jour à compter du 91ème jour d’arrêt de travail jusqu’au 365ème jours.

Quelles sont les solutions complémentaires pour me garantir un revenu correspond  à mes besoins réels ?

Vous pouvez choisir de souscrire à une  garantie « incapacité de travail » qui vous permet de percevoir des indemnités journalières pendant 1095 jours quelle que soit votre profession en cas d’arrêt suite à un accident ou maladie.

Le montant est à déterminer en fonction de votre chiffre d’affaires annuel brut.

  • L’option « renfort psy » vous permet de percevoir des indemnités journalières pendant 1095 jours en cas d’arrêt de travail suite à une affection psychiatrique, une spasmophilie, un syndrome de fatigue chronique, un burn out, un épuisement professionnel ou une fibromyalgie.
  • En complément de cette indemnité journalière, vous pouvez choisir une garantie « frais professionnels », qui serait versée pendant un an et servirait à couvrir vos charges professionnelles qui continuent de courir pendant votre arrêt de travail.

Ces assurances bénéficient de la fiscalité dite Madelin et vous offre des avantages.

Je suis à votre disposition pour répondre à vos questions.

 

 

 

Béatrice Uba-Jolivet

Agent général Allianz – Correspondante UNIM